Le compte 2016 du CPAS en boni

 
Le « Salon », son café, sa salle et SON APPARTEMENT SOCIAL vont redynamiser le centre de Graty (un article à lire dans le Courrier de l’Escaut de ce jour)

Antoine Rasneur, Président du CPAS a présenté le compte du CPAS au Conseil communal de ce lundi.
Il a été approuvé à l’unanimité, les différents intervenants soulignant la politique active du CPAS dans la réintégration des bénéficiaires du RIS.
Un nouveau logement social d’urgence géré par le CPAS est également prévu dans les étages rénovés du Salon à Graty.

La touche sociale chère à notre groupe a une nouvelle fois convaincu l’ensemble du conseil.

Extrait du Courrier de l’Escaut du mercredi 12 avril 2017
« Tous les points ont été votés à l’unanimité, lundi. Il est vrai que seule Cécile Cuvelier (PS) était présente dans les rangs de l’opposition.

Le conseil, lundi, débute par le point essentiel du jour: le compte 2016 du CPAS. «Depuis trois ans, nous affichons un boni sensiblement pareil à l’ordinaire» explique Antoine Rasneur (cdH), son président. «L’an dernier, il était de 83 762€, cette année, de 81 762€. Nous réinjecterons 59 000€ dans notre fonds de réserve lors de la modification budgétaire de juin prochain. À l’ordinaire, le boni est de 38 418€.»

«Réintégration active»

Il poursuit: «Nos revenus d’insertion sociale (RIS) sont en baisse grâce à notre politique active de réinsertion professionnelle: notre 4e «article 60 » vient de sortir du CPAS grâce à un contrat de travail.» Philippe Defraene (MR) enchaîne: «Nous sommes très sensibles à cette politique de réintégration active; c’est pourquoi le compte a été voté à l’unanimité lors du conseil d’action sociale.»

Paul Dumont (MR), échevin des finances, avec son inimitable bon sens: «Chaque fois qu’un boni se dégage, c’est une bonne nouvelle pour la commune!» Le vote est unanime.

L’assemblée enchaîne avec un autre point cher au CPAS: un logement social d’urgence. Le CPAS en gère déjà un à la rue des Panotes, à Thoricourt; un second est prévu à l’étage du «Salon» de Graty, récemment acheté par la commune pour quelque 280 000€.

Logement d’urgence

Ce projet est rentré par la Commune dans le plan d’ancrage pour le logement. Par contre, le CPAS est désigné comme l’opérateur communal en cette matière. Pour ce faire, la commune doit donc céder un «droit réel» (la propriété») au CPAS. «Il s’agit de rénover l’intérieur sans toucher à la structure des pièces existantes; c’est l’architecte communale qui se chargera de la supervision» explique le bourgmestre Leclercq. Ce processus a été ratifié à l’unanimité par le conseil.

Le conseil a aussi voté le prix de la location du «Salon»: pour la salle, 300€ la journée, 350€ le week-end, pour le café, 60 par jour et 100 le week-end. Christian Leclercq: «Nous félicitons les ouvriers communaux pour la qualité de la rénovation des lieux. Notons que l’ancien café, qui peut accueillir une cinquantaine de personnes, est un lieu idéal pour la réunion d’associations diverses.» Il poursuit avec humour: «La cuisine n’a pas encore été livrée, mais l’engagement a été pris lors du précédent conseil que notre conseiller «Écolo» Damien Blondiau la testera pour nous lors d’un prochain conseil prévu à Graty.» La date du 8 mai circule… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :