Notre programme complet

ELECTIONS COMMUNALES 2018

PROGRAMME

« Nous donnons du Sens à …»

1. La mobilité

2. La société

3. L’économie

4. L’environnement

5. Une politique sportive « soutenante »

6. Une politique tournée vers la jeunesse

7. Une politique culturelle et touristique

participative

8. Une attention particulière aux Aînés

9. La nécessaire transparence de l’action

publique locale et paralocale

1. Mobilité

Le SENS de notre action :

Répondre aux besoins de mobilité des Silliens en améliorant les modes de transport

 Objectif 1 : sécuriser l’ensemble du réseau de mobilité

➔ Adopter un plan communal de mobilité (PCM), prévoir son évaluation annuelle ainsi que la désignation et la formation d’un conseiller en mobilité au sein des services communaux

Améliorer la mobilité / sécurité :

faciliter l’accès aux bâtiments publics, améliorer la sécurité des piétons et la qualité des trottoirs, multiplier dans les lieux publics des sièges et bancs « Aînés assis – Aînés ravis », favoriser l’accès de tous à la mobilité par les transports en commun

Prendre en compte les besoins de mobilité des personnes à mobilité réduite, des familles et des personnes socialement plus fragiles

créer des cheminements sécurisés et balisés :
– vers les écoles en facilitant l’accès à pied, à vélo…

Ex : un chemin en gravier rend l’utilisation du cartable à roulettes pour ainsi dire impossible) et en sécurisant les abords :panneaux « 30 km », marquage au sol…

– vers les installations sportives, les locaux de mouvements de jeunesse, les gares, les lieux de culte, etc

Prévoir des aménagements urbains et routiers favorisant la sécurité

(éclairage, vues, zones piétonnes et cyclistes aménagées et clairement visibles, espaces de rencontres, radars automatiques, marquages au sol…)

Réduire la vitesse, le trafic, le bruit sur les grands axes routiers (RN57, RN55, N7, Rue de la Station) et les voiries des quartiers résidentiels ou à forte densité de population ; aménager le carrefour des « 4 saules » (feux, rond-point,…)

Préserver le caractère champêtre de chaque village de l’Entité: une attention toute particulière sera portée à chaque projet d’aménagement (routes, infrastructures,…) extra-communal (ex : route « Pairi Daiza »)

Favoriser la création d’espaces de « co-working » (moins de véhicules sur la route = plus de sécurité)

 Objectif 2 : encourager et développer la mobilité douce

➔ Soutenir le vélo comme premier mode de déplacement individuel :

Assurer un soutien continu au développement de ce moyen de transport

(budget pluriannuel d’entretien et d’investissements spécifiques notamment pour les trottoirs, pistes cyclables, sentiers,chemins, RAVeL (à terminer!) voies vertes, sens uniques limités… permettant de relier notamment les gares SNCB ou les stations de bus) et par des actions de promotion.

Tout aménagement doit être pensé en tenant compte du vélo ;

Aménager des abris à vélos sécurisés au parking de la gare

Améliorer/entretenir le maillage cyclable et des sentiers, et aménager l’espace routier avec une place spécifique pour les vélos et les piétons

(en tenant compte aussi du charroi agricole)

Rendre la mobilité plus sûre, responsable et conviviale en faisant de la mobilité douce, du covoiturage et des transports en commun une priorité

Développer la location de vélos électriques

 Objectif 3 : coordonner et développer l’offre en modes de transport alternatifs

Encourager le mode pédibus et vélibus (ramassage scolaire par des volontaires)

Soutenir le développement de l’offre coordonnée de transports en commun en zone rurale (train, bus, covoiturage, …) et la facilitation de son accessibilité

Favoriser les initiatives de co-voiturage.

 Le SENS du CONCRET IMMEDIAT

PAIEMENT D’UNE PRIME ANNUELLE DE 50€ PAR ABONNEMENT SCOLAIRE (TRAIN, BUS) DELIVRE AUX JEUNES 12 – 25 ANS DE L’ENTITE.

2. Société

Le SENS de notre action :

Stimuler les échanges en développant le réseau de lieux de vie et de convivialité

 Objectif 1 : offrir une diversité de logements afin de répondre aux besoins de chacun

Faciliter l’accès au logement des jeunes isolés, des jeunes ménages et des familles

(loyers modérés, encourager et soutenir l’utilisation et la réaffectation du bâti inoccupé et lutter contre toutes les formes de spéculation immobilière)

Favoriser l’amélioration et la rénovation des logements (en particulier la salubrité, les économies d’énergie, les logements adaptés…)

Faciliter le développement d’une offre de logements « adaptables ou adaptés « 

(« Charte de l’habitat adaptable » visant à prévoir un quota (25 % ?)) pour tenir compte de l’évolution des besoins et favoriser l’intergénérationnel →

concrétisation ZACC Wastinelle à Silly, aménagement de quartiers

Diversifier les logements

(petits ensembles répartis sur le territoire) ainsi que prendre en compte les besoins des familles recomposées et nombreuses

Promouvoir le logement partagé à des prix accessibles à tous sous toutes ses formes

(habitat groupé, habitat kangourou intergénérationnel, habitat communautaire, collocation, maison de repos et maison de soins à taille humaine…) → Ex : Tour de la Vierge à Hellebecq

 Objectif 2 : renforcer et développer les lieux de rencontre

➔ Soutenir, développer et renforcer le Plan de Cohésion Sociale :

Soutenir le secteur associatif en l’impliquant systématiquement dans toutes les dimensions de la vie communale.

Impliquer les associations qui participent activement à la vie locale par la consultation et la concertation plus ou moins permanente avec les autorités communales

Encourager les liens sociaux dans les quartiers et hameaux, notamment avec les personnes âgées et/ou isolées

Développer des maisons de village à vocation participative et consultative (lieu de discussion, de partage de l’information…) → Hoves et Silly

Permettre aux clubs et associations de la commune de présenter leurs projets aux nouveaux habitants

(lors de la cérémonie de bienvenue aux nouveaux habitants, sur le marché,…)

Adopter une « Charte de bonne soirée » (consommation d’alcool, drogues,…) par les établissements fréquentés, les communes et les comités organisateurs de soirée

Développer un partenariat « public-privé » pour l’aménagement/utilisation d’une salle de fêtes (ex Vénerie)

Promouvoir les échanges et les collaborations entre le CPAS et les autres acteurs de terrain, y compris au niveau supra-communal (tables rondes, etc.)

Désigner un échevin des familles

(dont les compétences devront être transversales)

Amplifier le rôle du Conseil communal consultatif des Ainés et créer un Conseil communal consultatif des Jeunes (ou un Conseil intergénérationnel conjoint)

Encourager le volontariat des aînés dans les écoles, dans les écoles de devoirs et dans les milieux d’accueil de la petite enfance

(tout en veillant aux compétences spécifiques nécessaires)

Mettre en place une plateforme internet au niveau communal qui permette les échanges de services entre habitants (petites annonces)

Encourager les activités culturelles en collaboration avec les maisons de repos (production de spectacles, chorales…)

Soutenir l’organisation de fêtes de quartier ou des voisins (prêt de matériel, publicité des activités)

Veiller au bien-être animal : l’animal de compagnie prend une place importante dans la vie des personnes isolées

Renforcer le lien social entre l’ensemble de ses habitants :

– en affirmant le respect des valeurs fondamentales essentielles au développement de la citoyenneté

– en favorisant les rencontres et échanges multi-culturels

– en faisant émerger une identité collective locale suscitant l’adhésion, notamment en soutenant le tissu associatif local (patrimoine, folklore, festivités, maison de village…)

– en développant une politique du logement et d’urbanisme qui favorise le lien social (rues cyclables, places, parcs entretenus, jardins communautaires, trottoirs, …) → aménagement des places de Hoves, Fouleng et Bassilly

3. Economie

Le SENS de notre action :

Optimiser la dynamique économique en rapprochant les acteurs locaux

 Objectif 1 : s’appuyer sur la dynamique « slow food » pour que consommer local devienne une habitude

Soutenir le commerce de proximité et la vente directe à la ferme afin d’encourager le circuit court et valoriser les productions locales : on favorise ainsi la qualité de l’alimentation, on apporte une plus-value éducative évidente

(ex. quotas de produits locaux dans les cantines scolaires) et on met en évidence le terroir lors de réceptions, festivités, inaugurations, …

Assurer la visibilité des producteurs locaux via un label pour les productions locales, l’organisation de marchés de terroir et la promotion des circuits courts dans le bulletin communal et lors du marché hebdomadaire

 Objectif 2 : Soutenir l’évolution raisonnée de l’agriculture en symbiose avec l’environnement

Renforcer et valoriser la vie agricole et rurale, en particulier les exploitations familiales, et soutenir la transition vers de nouveaux modes agricoles ruraux

Coordonner et stimuler la créativité et l’entrepreneuriat dans le monde agricole et au sein de la production locale afin que cette activité économique perdure et se développe de façon harmonieuse et efficace

Valoriser la qualité des productions locales auprès des citoyens et soutenir leur consommation dans les collectivités (écoles, crèches, maisons de repos…) via la promotion de la qualité d’une alimentation saine et des circuits courts et en favorisant les contacts entre les agriculteurs et les consommateurs

 Objectif 3 : favoriser le dialogue entre les secteurs agricole et citoyen

Soutenir l’agriculteur et son activité via des actions de valorisation de l’image de l’agriculteur auprès des citoyens et, en particulier envers leur voisinage

Rédaction d’une charte du « Bien vivre ensemble » 

 Objectif 4 : Accueillir et aider au développement des petites entreprises sur le territoire

Rendre la fiscalité communale simple et attractive (immobilier, exonération force motrice, déchets, bureaux…)

Promouvoir les commerces et le tourisme en matière de savoir-faire local et du patrimoine

Soutenir l’association des commerçants

(ex : soutien à l’organisation d’une foire commerciale annuelle), les producteurs, le convivium « Slow food »

Activer près de la gare la zone d’activités économiques réservées à l’artisanat et aux (très) petites PME

Développer un partenariat citoyen avec les entreprises locales :

promotion locale des offres d’emplois, jobs d’étudiants, accueil de stagiaires, rencontres dans le milieu scolaire et journées découvertes d’entreprises,

mise sur pied de projets favorisant le lien entre formation, accompagnement et mise à l’emploi, bourses à l’emploi…

4. Environnement

Le SENS de notre action :

Garantir aux générations futures les richesses du cadre de vie sillien en anticipant son évolution et en s’appuyant sur les défis relevés par la Commission locale du développement rural (PCDR)

 Objectif 1 : encadrer l’évolution de l’aménagement du territoire pour préserver et améliorer l’environnement rural »

Assurer l’utilisation parcimonieuse du territoire par une limitation du développement de nouvelles zones d’habitat et la densification des espaces déjà urbanisés

Poursuivre l’épuration des eaux des zones non connectées

Viser l’insertion harmonieuse des bâtiments (matériaux, énergies,…) dans l’environnement

Informatiser et faciliter l’accès des données principales liées aux règles urbanistiques

(guichet « Environnement » unique)

Renforcer l’attrait des espaces publics centraux des villages et quartiers, en favorisant l’activité commerciale de proximité (ne nécessitant pas un charroi lourd) et l’installation d’indépendants

Fleurir et entretenir, « Verdir » au maximum les villages de notre entité ; réaliser des plantations visant à masquer les nuisances (ex : bruit du trafic, de la gare, des travaux,…)

Entretenir les fossés

Prendre en compte la préservation de la biodiversité et de l’environnement dans chaque projet

Obliger les collaborations entre opérateurs téléphoniques en ce qui concerne les infrastructures

 Faire installer les structures réduisant le bruit du trafic routier de la E429 

 Objectif 2 : susciter l’intérêt de la population à la découverte et au respect de ses patrimoines

➔ Mettre en place un plan communal de propreté :

Soutenir l’initiative « Zéro déchet » et les familles porteuses du projet

Développer plus encore un service de propreté publique efficace et universel (cantonniers, tri sélectif, poursuite des incivilités, agents constatateurs, actions citoyennes, installation de poubelles et de filets récupérateurs le long des routes, récupération de déchets organiques…)

Agir sur la prévention et l’éducation

– accorder une priorité aux alentours des bulles à verre

Garantir l’information,                             la sensibilisation régulière, la prévention et le respect des normes de vie

(respect des personnes et des biens, bruit, salubrité, propreté publique, sécurité routière…) ainsi que la mise en garde sur les sanctions encourues et l’application de ces sanctions

Assurer une sanction rapide, adéquate et proportionnée (notamment par le biais des sanctions administratives communales) vis-à-vis des incivilités et développer dans ce cadre des actions éducatives

Développer une politique de salubrité et de propreté, en mettant en place des dispositifs rapides et efficaces (équipes de nettoyage les week-ends, renforcement des équipes lors d’évènements particuliers, bacs à poubelles…)

Elargir l’horaire du « Repair café » (session le samedi)

Créer/développer les initiatives visant à récupérer et dispatcher les surplus alimentaires, meubles cédés…

Le SENS du concret immédiat
 Prime communale (25€) et don de 2 poules à l’achat d’une compostière « IPALLE »

 Achat par la commune de 3000 gobelets en plastique, réutilisables, mis à disposition des associations 

➔ Préserver et valoriser les éléments typiques du terroir, les témoins de l’histoire locale, le patrimoine local et les paysages.

 Objectif 3 : faciliter la transition vers une consommation énergétique plus durable :

Contribuer à la réduction des émissions de CO2 ainsi que des autres polluants de l’air sur leur territoire et tendre vers une commune zéro carbone

Réduire drastiquement le nombre de folders, brochures,… publiés par la commune

Réduire la consommation globale d’énergie des citoyens, des administrations et des entreprises en ciblant en priorité les énergies fossiles, par une amélioration de la performance énergétique des bâtiments (isolation, domotique…), par le développement de solutions de mobilité plus propres (covoiturage, transports publics, mobilité active, véhicules électriques ou à basse consommation de carburants…) par une meilleure organisation du travail (télétravail, vidéoconférences…) et des territoires (commerces et services de proximité…)

Installer à l’extérieur du CPAS une borne de recharge de cartes pour les compteurs électriques 

Utiliser systématiquement des lampes LED pour l’éclairage public

Réaliser des opérations et des campagnes de sensibilisation du grand public aux économies d’énergie, visant à mieux prévoir la demande, à encourager les utilisateurs à réduire leur consommation durant les heures de forte demande et à consommer l’électricité lorsqu’elle est disponible

Encourager les alternatives à l’usage individuel de la voiture : covoiturage, vélo, marche à pied, transports publics…

Développer des micro-réseaux énergétiques dans certains quartiers ou villages en partenariat avec le GRD (par exemple mobiliser les toitures situées plein sud des églises non classées pour y placer des panneaux photovoltaïques susceptibles d’alimenter les habitations et bâtiments environnants

Mettre en place des projets de coopératives énergétiques avec les citoyens

Réaliser un cadastre énergétique pertinent des bâtiments publics à partir des caractéristiques des bâtiments et des données récoltées par des capteurs numériques dans les immeubles les plus énergivores. Cette méthode permet de renforcer l’efficacité des travaux à réaliser et de prioriser les investissements

Installer des panneaux photovoltaïques (sur fonds propres ou via un tiers investisseur) sur le plus grand nombre de bâtiments communaux

Privilégier les énergies vertes, renouvelables et en favoriser le financement participatif, en restant attentif à l’évolution technologique en ces matières

Réserver et signaler des places de parking avec borne de recharge pour les véhicules électriques

5. Une politique sportive « soutenante »

Le SENS de notre action :soutenir tous les clubs sportifs en leur fournissant des infrastructures, un accompagnement, des services de qualité

Développer « SillySports »: agrandir la salle et mettre en avant de nouveaux sports, et la faire reconnaître comme centre sportif local

Favoriser l’apprentissage afin de donner le goût au sport

Soutenir les sports traditionnels, patrimoine régional par :
– l’amélioration des infrastructures pour le jeu de balle, à Hoves et à Silly notamment;
– le soutien au tir à l’arc

Diversifier les disciplines sportives ouvertes aux Aînés, les ouvrir en journée

Permettre l’accès de disciplines sportives aux personnes porteuses d’un handicap 

Une politique sportive résolument tournée vers la jeunesse :

– la survie des clubs passe par l’arrivée de jeunes : c’est donc à ce niveau qu’il faut développer des politiques sportives, en collaboration avec les écoles, l’ADEPS, SillySports, le service des sports communal (tous les clubs doivent être consultés et associés pour l’organisation de stages)…

 Le SENS du CONCRET IMMEDIAT
Octroi d’un « chèque sport » de 30 € lors de la 1ère affiliation à un club sportif d’un(e) jeune (jusqu’à 20 ans) Sillien(ne)

Une politique sportive bienveillante :

– la survie des clubs, c’est aussi les bénévoles qui l’assurent : il faut impliquer les « Aînés », qui peuvent apporter leurs compétences et leur temps

Une politique sportive inclusive et prospective :

– un système financier pourrait voir le jour : le club paie ses locations selon son implication dans les différentes activités de « SillySports »… A étudier

– aller chercher un maximum de subsides

Une politique sportive ouverte:

– l’aspect « communication » de « SillySports » doit encore être amélioré (site, NL, page fcb…)

– il faut développer les collaborations avec les clubs et entités voisins

– nous devons conjuguer sports et handicap

Une politique sportive transparente et désintéressée :
– déterminer les objectifs poursuivis

– faire correctement fonctionner la commission communale des sports

Une politique sportive à la mesure de chacun :

– inclure le développement de sports individuels

Une politique sportive innovante (projets potentiels)
– aménager un boulodrome couvert

installer des engins sportifs

(type « vita »), adaptés aussi pour les personnes à besoins spécifiques, à la Wastinelle (proximité de la ZACC), au square Camille Thys à Bassilly, à la Clergerie à Hoves, à la ZIT à Bassilly…

6. Une politique tournée vers la jeunesse

Le SENS de notre action :
Soutenir les mouvements de jeunesse et les écoles des différents réseaux

Utilisation du bus communal, des infrastructures, présence dans les publications communales, délivrance gratuite d’attestations diverses (ex : séjour à l’étranger avec les mouvements de jeunesse)

Insérer des objectifs visant les jeunes dans tous les « contrats-programmes » des organismes (para) communaux

(culture au sens large, nouvelles activités « connectées », sports, etc …)

 Inciter et soutenir tous les projets d’éducation permanente (formation aux dangers et à l’utilisation raisonnée des réseaux sociaux, assuétudes, conduites, organisation d’événements, etc …)

Assurer la totale gratuité de l’enseignement communal

Faciliter l’accès à l’enseignement supérieur (voir prime à l’abonnement train/bus)

Garder des infrastructures scolaires à caractère familial

Favoriser la formation continuée des enseignants

Favoriser l’immersion (Ndls, Anglais); favoriser les échanges linguistiques

Développer plus encore l’éducation au civisme, à la citoyenneté

Soutenir tous les projets d’accès au logement

Aider tous les clubs sportifs en leur fournissant des infrastructures, un accompagnement, des services de qualité (développement de « SillySports »)

Installer des tables de ping-pong (en dur) sur les plaines de jeux

Mettre en place de réels échanges jeunes avec les communes jumelées et/ou du réseau Città Slow

Proposer plus d’activités spécifiques aux adolescents

7. Une politique culturelle et touristique participative

Le SENS de notre action :
Inclure les citoyens dans les projets culturels et touristiques d’envergure ou autre

Soutenir les activités développées dans le contrat – programme du centre culturel

Promouvoir les activités d’éducation permanente

Porter le dossier de construction d’une salle culturelle

Soutenir l’ensemble de l’associatif sillien, notamment dans ses missions de gardien de la mémoire collective et du patrimoine local, en collaboration avec les écoles de l’Entité

Soutenir les fanfares et groupes musicaux de l’entité

Soutenir le Syndicat d’Initiative

Soutenir l’événementiel de l’entité (Théâtre au vert, Printemps musical, Nuit de la musique, semaine à thème,…)

Mettre en évidence le patrimoine religieux aux travers de diverses activités culturelles (musée de l’art religieux à Fouleng, par exemple)

8. Une attention particulière aux Aînés

Le SENS de notre action :
Le Plan de cohésion Sociale au coeur de l’intergénérationnel

Soutenir l’autonomie des personnes âgées qui souhaitent rester à domicile en développant les services aux personnes

Diversifier l’offre de logement en privilégiant un milieu de vie adapté et générateur de liens

Développer l’intergénérationnel en maison de repos

Soutenir les métiers du coeur et le secteur des services aux personnes : les aides-familiales, les aides-soignants, les infirmières à domicile…

Rendre plus accessible les bâtiments publics

Intensifier la pose de bancs publics (entre le centre et la gare de Silly notamment)

Accentuer les collaborations avec la CCCA (ex : organisation d’une permanence administrative mensuelle décentralisée)

Généraliser l’utilisation de la « boîte-frigo » (contenant les informations vitales de la personne) en collaboration avec le CPAS

prévoir qu’une manifestation du printemps musical se fasse l’après-midi

Développer la formation (mise à jour) au permis de conduire, aux smartphones et autres tablettes 

Créer et diversifier les lieux de rencontre, encourager la participation des Aînés (Silly Potins, ateliers de la Mémoire, Création au CPAS de « Silly Popotte », atelier culinaire)

Augmenter l’offre sportive spécifique aux Aînés

Demander le renforcement de la puissance d’émission des cablo-distributeurs (Proximus notamment) partout sur l’entité

9. La nécessaire transparence de l’action publique locale et paralocale

Le SENS de notre action :
Le premier devoir des élus envers les citoyens est la transparence des actions menées.

La vie démocratique et la délégation des pouvoirs du citoyen vers les élus n’ont en effet de légitimité que si le citoyen est en mesure de vérifier quelles décisions sont prises en son nom.

Dès lors, la transparence doit être assurée pour que les décisions prises par les autorités locales puissent être consultables, publiées et permettre aux citoyens d’en prendre connaissance.

Ce devoir de transparence est par ailleurs le premier outil pour éviter tout conflit d’intérêts ou corruption morale ou financière.

La publicité doit non seulement concerner les actes administratifs (hormis les décisions individuelles) mais également concerner les pouvoirs, rémunérations et missions confiées à chaque mandataire local.

Dès lors nous proposons de :

Assurer la publicité complète et individuelle des revenus liés à des mandats publics ou dérivés de mandats publics, ainsi que les avantages de toute nature, et ce directement sur le site web de la commune ainsi que sur celui des organismes concernés (intercommunales, ASBL communales…)

Assurer une publicité la plus complète (par voie électronique) des décisions des organes communaux et actes administratifs à portée générale (publication des règlements et ordonnances sur le site web de la commune, publication des procès-verbaux de réunions, version électronique du bulletin communal distribué dans les boites…)

Donner une information complète en amont et en aval des projets via le site internet communal, les réseaux sociaux, les newsletters, le bulletin communal et assurer la mise à disposition des documents à la commune

Publier la liste des associations bénéficiant de subsides communaux et les montants octroyés

Informer les citoyens sur les moyens financiers dont on dispose pour mettre des projets en place

Publier l’ensemble des documents concernant la gestion des organismes « para-locaux » directement sur le site web des organismes concernés (rapports d’activités, procès-verbaux d’assemblées générales, décisions prises en conseil d’administration…)

Rendre les sites communaux agréables et compréhensibles à la consultation

Organiser la transparence de la représentation politique au sein des ASBL socioculturelles subsidiées

Mieux informer les citoyens sur les outils qui existent pour qu’ils s’engagent dans la vie publique (droit d’interpellation, séances publiques du Conseil communal, diffusion des conseils communaux…) via entre autres une communication régulière des élus et des communes sur les réseaux sociaux.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :