Conseil communal commun « Commune-CPAS »

Dans l’article du Courrier de l’Escaut de ce mercredi 07 décembre, une très belle analyse

des synergies effectuées entre le CPAS et la Commune sous la Présidence d’Antoine Rasneur, Président du CPAS.

Un article de Daniel Pilette

 » Synergies, un mot, des actes »

Les conseils communal et de l’action sociale se sont réunis pour encore mieux conscientiser leur partage d’énergie et de projets.

Depuis 2012, la dynamique du CPAS se déploie grâce aux énergies tressées d’Antoine Rasneur, le président, de Florence Franchini, la directrice générale, et de l’ensemble du personnel motivé par des objectifs clairs et le partage d’un sens commun.

Parallèlement, les rouages, les liens et les projets entre le CPAS et la commune se sont multipliés pour réaliser des économies d’échelle dans les secteurs informatiques, administratifs, logistiques, culturels et humains. Telle peut être la synthèse des différentes prises de parole d’un conseil conjoint constructif. Reprenons quelques points forts.

Synergies

Si le mot s’essouffle à force d’être «suremployé», ses résultats, eux, restent probants comme l’explique Christophe Huys, directeur général communal f.f.: «Si le nouveau site internet permet déjà les interactions, en 2017, les efforts de la commune et du CPAS seront concrétisés parun réseau bureautique commun.» Il fait l’historique et la prospective du projet: «En 2015, nous avons installé la fibre optique entre nos bureaux; cette année, notre audit informatique a permis de lancer un marché public pour obtenir un seul fournisseur dans le but d’avoir des connexions téléphoniques et informatiques et un système de classement bureautique similaires et très sécurisés. En plus d’une gestion optimalisée des services, nous ferons aussi des économies dans nos abonnements et licences informatiques qui pourront être communs entre nos entités

Antoine Rasneur détaille ensuite d’autres rapprochements entre les deux entités administratives: l’aide du service des travaux dans la réfection d’une maison sociale, les échanges de compétences techniques entre les ouvriers des deux sites; il parle encore des collaborations dans le cadre des marchés financiers.

Florence Francini enchaîne avec les synergies dans le cadre du plan de cohésion sociale: le succès du 2e salon pour l’emploi, les actions de promotion de l’alimentation saine auprès des publics fragilisés, les projets intergénérationnels avec la biblioludothèque. À ce propos, les responsables du CPAS annoncent l’inauguration des «Jardins de la lecture» au printemps prochain.

En 2017, les travaux pour créer cinq logements sociaux débuteront au n° 23 de la rue Ville basse et un nouveau logement de transit verra le jour à l’étage du «Salon» de Graty récemment acquis par la commune et le CPAS.

Vers l’emploi

Dans l’analyse des chiffres des différents services, Antoine Rasneur précise: «Notre volonté est de remettre les personnes sur le marché du travail. Et ça marche! Cette année, deux bénéficiaires du RIS (revenu d’intégration) sont sorties de l’aide sociale après avoir trouvé du travail grâce à l’article 60 prévu pour ce faire. Après un an, cela nous coûte moins cher de remettre une personne au travail: on y gagne socialement et financièrement et, surtout, le bénéficiaire retrouve confiance en lui. « Florence Franchini renchérit: «Nous développons une vraie logique d’activation des personnes dans toutes nos démarches.»

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :