Conseil communal du 17 octobre 2016

Un conseil communal unanime, centré sur les fabriques d’église, s’est conclu autour d’une motion autour des routes régionales non taxées.

Le conseil débute sur une note d’humour sur le retour de l’opposition absente lors du conseil précédent. Christian Leclercq: «Comme Hector Yernault est absent aujourd’hui, nous en concluons qu’il était bel et bien responsable de votre absence.» Damien Blondiau (Écolo), sur le même ton: «Bien sûr, Christian: un conseil sans toi, c’est comme des frites sans sel.»

Après cette note ludique chère aux Silliens, l’assemblée passe en revue les budgets 2017 des fabriques d’église (F. E).

Maîtrise budgétaire

Le bourgmestre explique le contexte des budgets des F. E: «Comme ces budgets ne doivent plus être approuvés par la Province, les communes en prennent donc désormais la tutelle.» Il poursuit: «Nous nous sommes réunis avec les responsables en vue de rationaliser les coûts à travers des économies d’échelle et des plans triennaux pour échelonner les différents travaux dans les paroisses. Ce plan faisait partie de notre déclaration de politique générale». Bernard Langhendries (cdH), renchérit: «Notre souci est de calquer les chiffres budgétaires aux réalités des dépenses et de ne plus émietter les sommes liées aux entretiens pour, au contraire, les globaliser.» Le bourgmestre Leclercq conclut: «Toutes les fabriques, à l’exception de celles de Bassilly toujours rebelle, se sont montrées participatives». Près de 10 000€ ont ainsi été supprimés de l’ensemble des budgets, surtout dans les prévisions de frais de chauffage et de maintenance informatique.

«Queues» budgétaires

L’échevin des finances Paul Dumont explique les réaffectations d’emprunt: «Après réalisations des travaux, il arrive qu’il subsiste des sommes empruntées non dépensées, appelées communément «queues» budgétaires». Il continue: «L’ensemble de ces «queues» sont réaffectées dans le fonds de roulement de la commune servant à la fois à financer nos dépenses à l’extraordinaire et à permettre de l’autofinancement à la commune. L’ensemble de ces sommes s’élève à 85 585€.» Vote unanime.

Antoine Rasneur, président du CPAS obtient ensuite le vote unanime d’une modification budgétaire du CPAS avant d’expliquer les modalités de la constitution du réseau belge Cittaslow avec Silly, Enghien, Lens, Estinnes, Chaudfontaine, Evere et Maaseik (voir notre article du 4 juin dernier).

Intercommunales

Comme de coutume depuis près de vingt ans, Silly ne votera pas à l’AG d’IPALLE le point sur la décharge du Moulin Duquesne (NDLR: à l’heure de la pasteurisation langagière, il convient de dire «CET» pour «centre d’enfouissement technique») toujours présent dans les plans de l’intercommunale.

Le bourgmestre annonce la fin du «feuilleton» de la sortie de Silly de «Nautisports». «Notre contribution annuelle à Nautisports (environ 35 000€) était supérieure à nos frais de fonctionnement de «SillySports».» remarque Philippe Defraene (MR).

Le conseil vote encore un règlement de police pour le marché dominical: «L’interdiction de stationner débutera à 5h du matin: beaucoup voitures sont stationnées lors de l’arrivée des commerçants.»

Extrait du  Courrier de l’Escaut du 19 octobre 2016 par Daniel Pilette

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :